photo article cirfet

En 9 ans d’existence, la structure a initié plus de 500 Camerounais à la fabrication des savons, détergents, eau de javel...

Alors que les jeunes camerounais éprouvent des difficultés à trouver un emploi, le Centre international de recherche et de formation pour l'entrepreneuriat technologique (Cirfet) se propose de les former dans les domaines de la savonnerie, la détergence, la valorisation des déchets et la fabrication des produits d'entretien corporel. L’apprentissage dure en moyenne 10 jours et coûte 500 Euros. Il permet aux candidats de s’initier aux techniques de fabrication des savons et détergents, l'eau de javel, la collecte et la commercialisation des déchets plastiques. Egalement au programme, la production du charbon écologique, la production des pavés en plastique, des huiles essentielles et des produits d'entretiens corporels. Les cours, d’une durée quotidienne de 8h, sont dispensés dans une salle de 10 places ainsi que dans une unité de production expérimentale.

En plus des cours reçus, l’élève bénéficie, sans frais supplémentaires, de trois mois d'accompagnement inclus à la mise en œuvre de son projet. Les formations sont ouvertes à tout niveau d'étude car « nous avons une approche pédagogique orienté vers les compétences et qui s'appui sur andragogie », soutient Martial Gervais Oden Bella, promoteur de la structure. Selon lui, les cours sont donnés par des professionnels expérimentés du domaine de la chimie industrielle, de la cosmétologie et de la valorisation des déchets.

Le Cirfet existe depuis 2006 comme projet expérimental sous l'initiative du GIC Bellomar, un groupe crée par un collectif de jeunes étudiants et professionnel pour une meilleure insertion socio professionnel des diplômés au Cameroun. Ainsi, en 9 ans d’existence, le centre a déjà formé plus de 500 personnes au Cameroun. Des chiffres auxquels s’ajoutent les 18 étrangers, soit 7 gabonais, 4 congolais, 5 tchadiens et 2 français initiés dans la fabrication des savons et des détergents.

En tous les cas, Martial Gervais Oden Bella rêve de faire de son école une référence en Afrique et développer le projet de formation à distance en cours. Des ambitions qui ne peuvent prospérer que si la structure obtient un agrément auprès du ministère de l'Emploi et de la formation professionnelle(Minefop).D’ailleurs, « la procédure de demande d'agrément est en cours », rassure le patron. Le Cirfet est logé au sein du GIC Bellomar sis à la descente de l'église du centenaire à Akwa.

Christian Happi

plus d'infos au +237675697032 et groupebellomar@yahoo.fr personne contact: Mr Martial Gervais ODEN BELLA

Vous trouverez le formulaire d'inscription à la formation aux techniques améliorée de production des savons et détergents en allant sur le lien suivant :

http://goo.gl/forms/DIUlX2fZEj